Archives de catégorie : Agenda

Séance du 18 décembre

La troisième séance du séminaire se tiendra jeudi 18 décembre.

Paolo Bellomo (Université Paris 3 – CERC/Université Paris 8) et Naomi Nicolas Kaufman (Université Paris 3 – CERC) présenteront une communication intitulée :

« Plusieurs à traduire : proposition théorique autour d’expériences de traduction collective »

La séance aura lieu à partir de 18h en salle 414 (Centre Censier, 11 rue Santeuil, 75005 Paris).

Communautés à venir : rencontres philosophiques du T2G

Dans le cadre des rencontres philosophiques organisées par Emmanuel Alloa au théâtre de Genevilliers, Judith Revel évoquera les « communautés à venir » le 17 janvier.

L’argument de son intervention proposé ci-dessous peut, à bien des égards, faire écho aux problèmes évoqués dans notre séminaire :

« Comment procéder à un renversement de la manière dont nous pensons les sujets – qu’ils soient individuels ou collectifs -, et cesser de les considérer comme une condition de possibilité de l’action ? Comment en faire au contraire les résultats – nécessairement provisoires – d’un travail d’expérimentation qui circule dans les pratiques ? Ou encore : comment tenter de penser la production des sujets, et singulièrement de cette forme spécifique que l’on pourrait désigner par le pronom « nous », comme l’enjeu des pratiques politiques et non pas comme ce qui s’y donne ? »

Liens :

Judith Revel : communautés à venir

Saison 2014-2015 des rencontres philosophiques du T2G

Programme du premier semestre 2014-2015

Séminaire doctoral – Université Paris III

Quelle est la place de la parole, voire de la fiction, dans les luttes politiques passées et actuelles ? Comment la littérature s’empare-t-elle des questions de communs et de communauté et qu’est-ce que cela engage sur le plan poétique ? Cela conduit-il à des explorations formelles spécifiques ? Peut-on parler de “communisme littéraire” ? Le collectif peut-il dépasser une situation particulière et/ou s’ancrer dans un temps non-prospectif ?

Nous nous proposons d’examiner ces questions – parmi d’autres – au cours de l’édition 2014-2015 du séminaire.

Les séances, ouvertes à toutes et à tous, auront lieu de 18 à 20h au centre Censier (11, rue Santeuil) en salle 414.

 

Programme du premier semestre

13 novembre – Chloé Brendlé (Université Paris VII)

Peut-on parler d’imaginaire(s) de la communauté dans la narration contemporaine française ? Problèmes de corpus, dilemmes théoriques et lignes de force, de François Bon à Olivier Cadiot.

 

26 novembre – Najla Nakhlé-Cerruti (INALCO – IFPO)

De l’hébreu à l’arabe : la polyphonie des voix dans l’écriture dramaturgique monologuée chez Taher Najib.

– Maria del Pilar (EHESS – CRAL)

Apprendre chaque jour de nouveaux mots, de beaux mots : la construction collective des récits et la mise en scène des voix multiples dans le cinéma de Pedro Costa.

 

18 décembre – Naomi Nicolas Kaufman, Paolo Bellomo (Université Paris III – Sorbonne Nouvelle)

Plusieurs à traduire : proposition théorique autour d’expériences de traduction collective.

 

29 janvier – Alain Milon (Professeur de philosophie à l’Université de Paris Ouest Nanterre La Défense)

La géométrie poétique de l’espace communautaire : lecture croisée de Bataille et de Blanchot autour de la négativité sans emploi et le Traité de la dépense.

 

Comité d’organisation : Paolo Bellomo (Université Paris III – CERC / Université Paris VIII), Zoé Carle (Université Paris III – CERC), Sara De Balsi (Université de Cergy Pontoise), Guido Furci (Université Paris III – CERC), Naomi Nicolas Kaufman (Université Paris III – CERC), Anne-Camille Plichart (Université Paris IV), Laetitia Tordjman (Université Paris III – CERC), Cyril Verlingue (Université Paris III – CERC).

Contact : dujeaunous@gmail.com

IMG_Manifeste

Vendredi 30 mai – Rencontre avec Tristan Garcia

Nous avons le plaisir d’accueillir Tristan Garcia, romancier et philosophe, le vendredi 30 mai.

Il proposera une intervention sur les limites de l’extension du « nous » dans plusieurs textes théoriques contemporains. Cette séance sera également consacrée à l’évocation de son travail.

Nous vous attendons en salle Las Vergnas (site Censier, 13 rue Santeuil, 3e étage au fond du couloir) de 16h à 18h.

Venez nombreux!

 

la meilleur part des hommes                                     mémoires de la jungle

faber                     forme et objet

cordelettes

Jeudi 22 mai – Table ronde festival Artes[H]oy

arteshoy

Complément et prolongement de nos rendez-vous mensuels, cette table ronde sera l’occasion de revenir sur les questions qui nous occupent pour tenter de les envisager sous l’angle d’une « crise conjecturale » susceptible de miner l’ordre interne du discours.

DATE ET HEURE : Jeudi 22 mai 15:00h

LIEU: Auditorium/Salón de Actes, Instituto Cervantes de París

7, Rue Quentin Bauchart

75008 París

 

PARTICIPANTS : Zoé Carle (Paris 3, Sorbonne Nouvelle), Claire Cornillon (Paris 3, Sorbonne Nouvelle ; Paris 13-Nord), Sara De Balsi (Cergy-Pontoise), Guido Furci (Paris 3, Sorbonne Nouvelle ; Fondation pour la Mémoire de la Shoah), Fleur Kuhn (EHESS ; Maison de la culture yiddish), Xavier Nueno (EHESS) et Cyril Verlingue (Paris 3, Sorbonne Nouvelle)

 

LIEN : http://arteshoyfestival.es/fr/

 

RESUMEN : ¿Es posible contar una historia en primera persona del plural? ¿Qué implica esta opción desde el punto de vista de la diégesis? En tanto en cuanto la instancia enunciadora se explica a través de un “nosotros” fundamentalmente dialógico -entiéndase comunitario- ¿de qué manera es percibida o interpretada por el auditorio al que se dirige? En el transcurso del seminario anual de nuestro equipo, hemos intentado responder a estas tres cuestiones apoyándonos en diversos “objetos prestados” de distintas áreas de investigación como la sociología, la antropología de la escritura, la literatura y los estudios audiovisuales. Complemento y prolongación de nuestros encuentros mensuales, esta mesa redonda será una nueva ocasión para volver a reflexionar sobre las cuestiones que nos preocupan e intentar considerarlas bajo el ángulo de una “crisis conjetural” susceptible de minar el orden interno del discurso.

 

 

Edit 23/05 :

Un grand merci à Antonia Maria Mora Luna et Pedro Ordoñez pour leur invitation au festival Artes[h]oy !

pic 1 (1) pic 2 (1)